Le partenariat avec la Maternité Régionale de Nancy

0


Crédit photo : ALEXANDRE MARCHI / MAXPPP

Structures autonomes, les Maisons de Naissance ont toutefois l’obligation d’être adossées à une maternité. La Maison de Naissance Un Nid pour Naître est située dans l’enceinte même de la maternité du CHRU de Nancy. Au moindre problème, mère et enfant peuvent y être transférés sans perte de temps.

• Le partenariat avec La Maternité Régionale du Centre Hospitalier Universitaire de Nancy

La Maison de Naissance Un Nid pour Naître est hébergée au sein de la maternité C.H.R.U de Nancy, de niveau d’accueil III.
La Maternité Régionale du Centre Hospitalier Universitaire de Nancy est un établissement universitaire spécialisé dans les disciplines médicales pour la prise en charge de la femme, de la mère, du nouveau-né et du couple.
Elle est le partenaire institutionnel de la Maison de Naissance Un Nid Pour Naître, et son centre de référence en cas de transfert pour Pathologies.

La collaboration des sages-femme de Un Nid pour Naître et l’ensemble des équipes médicales hospitalières (sages-femmes, gynécologues-obstétriciens, anesthésistes, pédiatres) assurent un dispositif d’accueil sécurisé pour les couples et leur bébé.

Avant l’ouverture, les sages-femmes ont bénéficié de formations en lien avec l’université de médecine et le CHRU. Elles permettent de réactualiser les gestes d’urgences et d’échanger avec les équipes partenaires.

Un Nid pour Naître veille et organise la formation professionnelle continue des sages-femmes participantes.

 

• Une sécurité supplémentaire en cas de transfert

Nous sommes liés à la maternité du CHRU par une convention qui permet le relais de la prise en charge des couples lorsqu’une situation sort de la compétence des sages-femmes, c’est-à-dire lorsque apparaît une pathologie, que ce soit avant, pendant ou après la naissance. Il s’agit d’un critère de sécurité de plus.
En cas de besoin de médicalisation plus importante au cours de l’accouchement, le transfert vers la maternité partenaire se fait en quelques minutes. Sur place, l’équipe de cette dernière, avertie de la situation, prend le relais.

La convention reflète les accords passés avec la structure. Elle est le fruit direct d’un travail pluridisciplinaire. Cette convention règle les aspects financiers, fonctionnels et les conditions de transfert afin d’assurer que les prises en charges materno-néonatales se déroulent dans des conditions de sécurité et de qualité optimales.

 

• Le regard du Professeur Morel, Responsable du pôle de Gynécologie-Obstétrique de la maternité du CHRU de Nancy : « Une collaboration au service des mamans et des bébés »

Le souhait de la maternité du CHRU de Nancy de participer à la création d’une Maison de Naissance est né d’un constat : une partie des femmes enceintes dans le département avaient le désir d’être suivies et prises en charge en accompagnement global. Accompagnées par des sages-femmes libérales, elles accouchaient en plateau technique à Lunéville ou Remiremont. Hors, à Nancy, il n’existait aucune offre de soin permettant de répondre à leur demande.
Il nous tenait à coeur de combler ce manque, car en tant que maternité hospitalière et universitaire, nous nous devions d’offrir un panel de soins complet pour nos patientes.

La maternité de Nancy était déjà engagée dans le respect de la physiologie des femmes. Notre taux de césarienne est très bas pour une maternité de type III, nous pratiquons peu d’épisiotomies… Nous essayons de limiter l’interventionnisme obstétrical et la majorité de nos accouchements sont pris en charge et accompagnés par nos sages-femmes.
L’idée d’accueillir une maison de naissance dans laquelle serait pratiqué l’accouchement naturel s’inscrivait donc dans la continuité de nos valeurs.

De plus, si nous veillons à ce que notre maternité permette de vivre un accouchement dans le respect de la physiologie, en revanche, en tant qu’hôpital, nous ne sommes pas en mesure de proposer l’accompagnement global à la naissance. En effet, pour bien fonctionner, un hôpital obéit à une logistique complexe qui engage énormément de personnel, autour de gardes, de roulements et de plannings précis. Il nous est donc impossible de garantir la disponibilité d’un seul et même accompagnant pendant la grossesse, le jour de l’accouchement, et pendant la période post-partum.

La Maison de Naissance quant à elle permet de répondre pleinement aux demandes d’accompagnement global que nous ne pouvons pas proposer à la maternité. Par exemple, dans la Maison de Naissance, les sages-femmes ont fait le choix de s’organiser à titre personnel pour accompagner une naissance même lorsqu’elle dure plus de 12 heures (ce qui est la durée de présence maximum pour une sage-femme salariée en maternité).

La question de la sécurité a été capitale lors de l’élaboration du projet. Le Dr Émilie Gauchotte, responsable de la salle de naissance du CHRU, Mme Macquet, sage-femme et cadre du pôle, et Mme Girardin, sage-femme, ont réalisé un important travail de coordination avec les sages-femmes responsables de la Maison de Naissance, les pédiatres et les anesthésistes du CHRU. Ce travail a permis de définir les protocoles pour pouvoir accueillir 24h/24 les femmes qui auraient besoin de transfert lors de leur accouchement à la Maison de Naissance : si elles rencontrent une complication, si elles ont besoin d’une péridurale ou si leur accouchement ne peut pas se terminer naturellement. Les éventuels transferts seront très rapides car la Maison de Naissance se trouve dans l’enceinte de la maternité.

Nous savons que les risques de complication en Maison de Naissance sont très faibles : les patientes suivies par la Maison de Naissance seront uniquement des femmes enceintes à très faible risque a priori. L’expérience des autres pays témoigne que pour ce type de grossesse, les complications au moment de l’accouchement sont rares. Qui plus est, les sages-femmes de la maison de naissance sont des professionnelles de santé qui maîtrisent leur sujet !
Mais puisque le risque zéro n’existe pas, il était indispensable d’élaborer ensemble des protocoles de transfert aboutis pour pouvoir réagir efficacement et offrir aux mamans et leur bébé toute la sécurité et les soins nécessaires en cas de besoin.

Notre maternité et la Maison de Naissance travaillent en étroite collaboration et en confiance, depuis le début du projet. Pour moi, cela est une vraie force.
Je salue d’ailleurs l’ouverture d’esprit de tous les professionnels de la maternité qui se sont mobilisés, ont surmonté leurs doutes et leurs a priori, pour faire aboutir ce beau projet. Chacun s’est impliqué pour réfléchir à la meilleure façon d’accueillir les femmes et les bébés.

Je suis très heureux que ce travail collectif nous permette d’assister aujourd’hui à l’ouverture de la maison de Naissance Un Nid pour Naître. Et je suis également très fier pour Nancy que nous soyons l’une des rares maternité de CHU à avoir démontré son ouverture en élargissant son offre de soin périnatale. Je suis fier que nous soyons désormais en mesure d’accompagner toutes les femmes vers la naissance, en respectant pleinement leur choix, quel qu’il soit.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer